Dans le chaos des jours fourbes, brouillon  jamais lassé  de nos terreurs, il subsiste encore des moments idylliques où balader dans les ruelles semble un eldorado qu'on souhaite à tous vents.

Dans les rues d'Aubenas en ce dimanche après-midi d'avant fêtes de Noël. Des bouts de gaité et des clichés tristes.

Clic sur les phtos pour voir plus grand.

 

Aubenas 038-003bis

 

Aubenas 013-005

 

Aubenas 019-004

 

Aubenas 010-001bis

 

Aubenas 026-004bis